franceinsoumise.vsg@gmail.com

Intervention de Julia Moro, présidente du groupe des élu.e.s France Insoumise sur le budget supplémentaire de la commune

Intervention de Julia Moro, présidente du groupe des élu.e.s France Insoumise sur le budget supplémentaire de la commune

Conseil municipal du 27 juin 2019

Madame la maire, chers collègues,

Comme vous le savez le groupe France insoumise – citoyennes et citoyens a fait part lors de l’adoption du budget primitif de ces doutes et incertitudes sur un certain nombre de points. Nous nous sommes notamment inquiétés de la situation financière de la ville et des répercussions pour les prochaines années des engagements pris au niveau de l’emprunt. Notre alerte concernant ce point a été prise en compte. Aussi l’enveloppe de l’emprunt prévue initialement à 5,6 millions a été abaissée à 4,4 millions. Nous ne pouvons que nous réjouir de cette situation bien que les finances de la ville demeurent encore structurellement fragiles et qu’il faille toujours faire preuve de beaucoup de vigilance. Toutefois nous nous interrogeons sur les moyens et actions ayant permis cette baisse significative de l’emprunt.

Nous avions également souligné l’importance d’établir des priorités en fonctions des besoins exprimés par les villeneuvois. Ces besoins liés notamment à un cadre et une qualité de vie améliorée sont en partie respectés à l’instar du vœu que les élus LFI ont porté l’an dernier pour l’introduction du bio, du 0 contenant plastique et des menus végétariens dans les cantines scolaires. N’oublions pas que la consommation de viande est la principale cause du réchauffement climatique et donc des épisodes caniculaires comme celui que nous vivons actuellement et qui sont de plus en plus fréquent. A la France insoumise nous ne souhaitons pas attendre que l’Etat et l’Union européenne prennent les mesures qui s’imposent. A ceux qui préfèrent l’inaction verbeuse, nous voulons répondre par mesures qui peuvent-être prises au niveau local. La vie végétale pourrait reprendre le dessus, ce qui permettrait de freiner les effets du réchauffement climatique. Les animaux et l’agriculture liée à leur alimentation (soja, notamment) sont en effet à l’origine de 15% des émissions de gaz à effet de serre, soit plus que la totalité des émissions de CO2 liées aux transports (voitures, avions, etc…). Ainsi nous serons particulièrement attentifs à l’application de notre vœu sur la cantine scolaire et à la qualité du service rendu par le SIRM. De manière plus générale, nous souhaitons faire de ces mesures en faveur de l’environnement la boussole de nos actions. Les vœux que nous vous présenterons tout à l’heure sur le maintien du train des primeurs Perpignan Rungis et la déclaration d’urgence climatique en sont des exemples.

Sur ce budget supplémentaire, nous constatons donc des avancées.
Cependant nous regrettons toujours l’absence d’engagement concernant la
réfection de la côte Jules Ferry au caractère accidentogène aigu ou
l’intégration de la vidéo-protection sur le secteur de Kennedy.

Parmi les priorités que nous avons soulignées, celles de services publics de qualité et d’une animation quotidienne dans l’esprit d’ouverture, de diffusion et de partage de la culture se répercutant dans chaque quartier et n’oubliant aucune des composantes de la population et en essayant d’inclure le plus possible de l’intergénérationnel est parfaitement présente dans ce budget supplémentaire notamment à travers le projet Art et Mémoire ou la semaine culturelle sur la thématique du Japon. Nous ne pouvons que nous en satisfaire.

Aussi Madame le maire, conscient des efforts entrepris nous voterons pour ce budget supplémentaire.