franceinsoumise.vsg@gmail.com

Sylvie Altman, maire de Villeneuve-Saint-Georges, veut -t-elle rompre la majorité municipale ?

Sylvie Altman, maire de Villeneuve-Saint-Georges, veut -t-elle rompre la majorité municipale ?


4 mai 2018

Le 12 avril 2018, le groupe France insoumise, citoyennes et citoyens est né au sein du conseil municipal de Villeneuve-Saint-Georges. Cette décision résultait d’une volonté affichée chez des citoyennes et citoyens de la ville de nous voir affirmer et exprimer clairement nos convictions idéologiques. Comme nous l’avons rappelé, cela n’entachait en rien notre appartenance à la majorité municipale.

En cela nous avons demandé, conformément au règlement intérieur du conseil municipal, à obtenir des moyens matériels et humains nécessaires à notre action municipale. Comme les autres groupes, nous avons sollicité un bureau au rez-de-chaussée de la mairie pouvant accueillir notre secrétariat et nos élus lors de leur passage, soit trois postes de travail et une table de réunion. Il y a un bureau non affecté à côté de l’accueil de la Mairie c’est donc possible. Par ailleurs, n’ayant actuellement aucun bureau pour nos élus nous n’en n’avons pas sollicité.

Reçu le 20 avril par le directeur de cabinet, nous nous sommes vu proposé un bureau de moins de 9m2 au dernier étage de la mairie sans ascenseur, comportant un seul poste de travail informatisé et une table de travail. Inaccessible au public, aux personnes en situation de handicap de surcroit, non conforme aux normes recommandées pour des espaces de travail collectif et sans espace de rangement, nous avons refusé ce sur quoi nous avons été invité par le directeur de cabinet à quitter la réunion.

Aussitôt, nous avons sollicité Madame la Maire par mail pour sortir de cette situation et lui avons proposé une nouvelle rencontre pour en rediscuter sereinement. Nous n’avons obtenu aucune réponse de sa part.

Le 2 mai, c’est finalement son directeur de cabinet qui s’est adressé à nous en confirmant ses propositions justifiées selon lui par le fait que nous n’ayons qu’« une maire adjointe, un conseiller délégué et 4 élus missionnés ».

Puisque nous sommes des « alliés », comme Mme La maire nous l’a rappelé à l’annonce de la création de notre groupe, nous voulons être traités comme tel et non avec mépris et dédain. Depuis la création de notre groupe, les signes visant à introduire la division au sein de la majorité municipale se multiplient.

Dès lors, nous nous interrogeons sur cette attitude digne d’une mise au placard visant à ce que les villeneuvoises et villeneuvois ne puissent pas rencontrer leurs élus. Le groupe PS/PRG lui aussi dans l’attente d’espace de travail digne de ce nom s’interroge et n’obtient pas de réponses.

Qu’est ce qui ferait aujourd’hui obstacle à cette volonté de continuer à travailler ensemble ? Madame la maire a-t-elle décidé de rompre la majorité municipale en choisissant de nous empêcher de travailler dans de bonnes conditions ?

Jusqu’où ce mépris et ce dédain vont-ils aller ? Nous n’avons à aucun moment fait acte de division. Nous demandons simplement à être traité correctement au sein de la majorité pour qu’ensemble nous puissions répondre aux attentes des villeneuvoises et villeneuvois.

Aussi par ce communiqué, nous souhaitons que les villeneuvoises et villeneuvois soient informées-és que de telles pratiques, dignes d’un autre temps, ne sont pas notre conception de l’organisation du travail au service de l’intérêt général.

C’est notre capacité à travailler ensemble en respectant la diversité de chacun qui nous permettra de continuer à construire avec les habitants une ville populaire et solidaire

 

Aucun commentaire

Ajoutez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.